Archives mensuelles : novembre 2014

les trois

Chez Rouge Sang édition c’est déjà presque Noël.

Dans un mois pile, les emballages des cadeaux de Noël encombreront nos poubelles.

Plus qu’un mois ! Nous avons donc déjà envoyé les premières commandes personnalisées de lecteurs pour cette occasion.

pack seul

En effet, le vieux barbu en rouge (sang) nous a prêté quelques lutins pour emballer vos cadeaux.

Vous pouvez donc, que cela soit pour les packs ou pour les envois de livres à l’unité, nous commander des emballages personnalisés. Et cela Amazon ne le fais pas…

livres individuels

Vous pouvez donc également (grâce à la rubrique « note ») lors de la commande, faire envoyer les livres, ou les packs, à une adresse de votre choix pour gâter vos proches que vous ne verrez pas à cette occasion. Dans ce cas là nous inscrirons au dos de l’enveloppe : « A ouvrir à Noël » ou « A déposer au pied du sapin. »

Une seule préconisation : la Poste est traditionnellement surchargée en pleine période de Noël, aussi ne vous y prenez pas au dernier moment si vous voulez que vos livres arrivent dans les délais, que cela soit d’ailleurs pour Noël ou pour le jour de l’An.

Et restez surtout connectés sur Rouge Sang éditions, dès demain une nouvelle surprise arrive : l’occasion de gagner un cadeau supplémentaire pour toute commande de pack, celui que vous aurez choisi …

RMR

Pour un Noël en sécurité, offrez un pack « Spécial Police » !

Vous aimez les histoires de flics, réelles ou de fiction ?

Le pack « Spécial Police » est pour vous !

AVEC FRAIS DE PORT OFFERTS ! (cliquez pour voir l’offre)

Quatre livres et autant de policiers pour vous entourer, vous et vos proches, durant les fêtes de fin d’année.

L’ex-lieutenant de police Gino Paradio, devenu détective privé ombrageux et alcoolique, sous contrat avec la brigade criminelle de son ancienne administration, vous emmènera démêler l’écheveau compliqué d’une menace terroriste islamique dans « L’échiquier d’Howard Gray » de Florent Marotta.

Vous aurez également le plaisir d’inviter au réveillon le sulfureux Commissaire Divisionnaire Gilbert Bohr, un des pivots de « Voilà l’aurore » de Damien Ruzé.

Enfin, pour les histoires vécues, comment vous passer de la compagnie de Fred de Mai, auteur talentueux de « Flic de rue », et de celle de Marc Louboutin et ses tribulations agitées, souvent glauques puis écœurées d’Inspecteur de police des années 80 à 2000 dans « Métier de chien » ?

Notez que dans ce pack, « Métier de chien » sera numéroté et dédicacé par l’auteur pour la personne de votre choix, comme d’ailleurs chaque exemplaire depuis la mise en vente. (Ce qui est valable aussi pour les envois individuels que vous voudriez offrir pour les fêtes à la personne de votre choix)

Et pour encore plus de plaisir (comme dirait Manix, pas le détective privé de la série TV des années 70 avec 2 « n », l’autre) n’oubliez pas que nous poursuivons depuis cet été à  offrir les frais de port sur l’ensemble de nos packs. (Cliquez pour les connaître).

Et aussi que nous pouvons réaliser les emballages des livres de ces lots avec un avec message simple pour vos interlocuteurs. Comme cela :

image de site pack

Que nous pouvons évidemment décliner en « JOYEUX NOËL X ! de la part de Y » ou « BONNE ANNÉE X ! de la part de Y » et envoyer directement au destinataire.

Le tout est de s’y prendre dans les délais d’envois, et avant d’éventuelles ruptures de stock.

Pour commander le pack « Spécial Police »,  et en savoir plus, il vous suffit de cliquer sur l’image ci-dessus :

PACK POLICE2

(c) Thierry Rolland

Concours photos : Thierry Rolland vainqueur.

Merci aux très nombreux participants du concours photos lancé sur notre page Facebook.

Merci également aux internautes de ce réseau social d’avoir voté en masse.

Beaucoup de clichés de qualités, drôles ou amers, et des légendes qui ne le sont pas moins.

C’est Thierry Rolland qui gagne le pack «.357 magnum » avec un montage de photos – celui qui est en Une de cet article – qui reprend à la fois les deux couverture de « Métier de chien » (dont celle la première édition censurée en 2009) de Marc Louboutin et en fond les portraits des policiers morts en service depuis qu’il est entré dans la « grande maison » il y a une trentaine d’années.

(les portraits sont tirés du site « Policiers Français morts en service commandés » – il suffit de cliquer sur le titre pour y accéder)

Voilà la liste des quinze premiers clichés, dans l’ordre dans lequel ils ont été plébiscités par les internautes :

(Pour voir les photos en grand, lire les légendes ou connaître les auteurs des clichés, il suffit de cliquer sur la première pour l’agrandir et de re-cliquer ensuite dessus pour accéder à la deuxième et ainsi de suite pour faire défiler les images)

projet couv low res 4 recadré

In Fine : Avec Jack, la mort est encore de retour.

Vous êtes préoccupé par la Mort qui reste pour vous une grande inconnue ?

Rassurez-vous, grâce à notre livre  « In Fine », cette dernière n’aura plus aucun secret même les plus intimes.  L’ouvrage passionne d’ailleurs les membres du monde médical qui y trouvent des réponses inédites à leurs interrogations sur le sens profond de leur lutte acharnée contre elle.

Vous n’êtes pas convaincus ?

Il faut alors commencer par lire la très belle chronique de « In Fine » de Stéphane Nolhart par Jean Dewilde  sur son blog :

jackisbackagain

Extraits de cette critique :

« Dans un premier temps, la Mort, après en avoir avisé la médecine (quel savoir-vivre), décide de ne plus s’attaquer aux octogénaires. Plus aucun mortel dans cette tranche d’âge ne passe de vie à trépas. Si on y réfléchit bien, ça en fait quand même un fameux paquet. Les maisons de repos sont rapidement débordées, plus aucune admission possible, le personnel meurt avant les pensionnaires, bref, c’est le bordel. Sans compter les magasins de pompes funèbres qui mettent le linceul sous le paillasson, les fonds de pensions en faillite. Aux États-Unis, dans les parcs, les vétérans de la guerre d’Irak sont plus nombreux que les pigeons. » … »Ce roman de 168 pages est un vrai délice. L’auteur manie l’ironie douce et moins douce, marrie l’humour et le caustique. Je me suis laissé mener en bateau par cette fable, cet essai déroutant, délirant et hilarant. La mort peut-elle être un livre de chevet ? Je botte en touche et me contente d’un Pourquoi Pas ? » (cliquez sur le texte pour accéder à la chronique entière.)

Alors pour en savoir plus, et pourquoi pas offrir un livre humoristique sur le sujet à Noël, que cela soit d’ailleurs pour vous-même ou à vos proches comme à vos ennemis ? N’hésitez alors pas à cliquer sur la couverture ci-dessous :

COUVERTURE IN FINE