fred-de-mai

Fred de Mai

Fred de Mai est le pseudo d’un policier en activité, auteur et photographe.

Il a choisi l’anonymat pour des raisons de discrétions professionnelles.

Il publiera en mai 2014 chez Rouge Sang éditions « Flic de Rue » dans la collection « Témoignages » et « Vachard » septembre 2014, un thriller déjanté sur les aventures d’un gardien de la paix ilotier qui masque derrière son incompétence notoire un lourd secret criminel.

En attendant vous pouvez retrouver les billets d’humeur de Fred sur son site freddemai.com

 

14 réflexions au sujet de « Fred de Mai »

  1. J’ai toujours été malheureuse au jeu . Et pour autant, j’ai voulu contourner ma malchance en tombant un jour sur Rouge-Sang ..
    Une mise au départ et j’ai eu un  » Cheval Gagnant » ..
    Je me suis dit que c’était sûrement un coup du hasard,alors j’ai tenté un second cheval ..Je vous le donne en mille, il est arrivé aussi en tête …
    Ni une, ni deux, quand on sent qu’on est accompagnée par la chance, on repense à l’adage  » Jamais 2 sans 3  » et …? Et béh oui, ma chance a bel et bien tourné ,j’ai eu le tiercé. Et puis c’est formidable ce jeu, parce qu’on gagne en décidant de l’ordre d’arrivée des partants.
    Alors pas besoin d’être forcément utopiste ou rêveuse en se disant qu’après un, deux, trois favoris arrivés dans le peloton de tête , le hasard n’est plus du hasard.
    Un « petit billet de 10 euros » qui traîne au fond du sac? C’est le moment ou jamais.
    Là ,tu écarquilles tes yeux, tu prends tes jumelles d’amateur presque pro pour être sûre de l’arrivée ..Tu n’as pas rêvé, tu as le quarté ! Oui ,oui, le quarté gagnant.
    Forcément, tu oublies toute la prévention faite autour de l’addiction sur les paris . Tu te conserves bien au chaud un billet sur tes derniers gains que tu ne dépenseras pas pour te payer ta robe préférée pendant les soldes d’été.
    Tu apprends , tu relis 100 fois le mot  » Patience » dans le dictionnaire pour attendre bien sagement, comme tout le monde, ce moment où tu sais déjà, sans pari truqué, que toucheras obligatoirement ton Quinté.
    Que ce soit à Rouge Sang ou à leurs auteurs, merci de m’avoir fait devenir « addict » à vos jolis papiers rouges, vos couvertures rouges et noires qui s’alignent si bien sur mon étagère et me redonner ainsi l’envie de prendre le temps et la patience de découvrir de formidables auteurs.

Laisser un commentaire