Cliquez sur la couverture pour accéder au livre.

Flic de rue

Témoignage
5.00 sur 5
(3 avis client)

4.70 €6.49 €

Fred de Mai est le pseudonyme d’un policier en activité, auteur et photographe. Il a choisi l’anonymat pour des raisons de discrétions professionnelles.

Ce livre est un recueil de sentiments et ressentiments sous forme de textes mêlant poèmes, slams et témoignages.

Que ce soit en tenue ou en civil, à Paris, Lyon ou Marseille, en Police-Secours ou en BAC, il a toujours été un « Flic de rue » qui a vécu chaque mot de ce livre.
Il est l’auteur de toutes les photos publiées dans cet ouvrage.

Réinitialisation de la sélection
UGS : N/A. Catégorie : .

Description du Produit

Fred de Mai est le pseudonyme d’un policier en activité, auteur et photographe. Il a choisi l’anonymat pour des raisons de discrétions professionnelles.

Ce livre est un recueil de sentiments et ressentiments sous forme de textes mêlant poèmes, slams et témoignages.

Que ce soit en tenue ou en civil, à Paris, Lyon ou Marseille, en Police-Secours ou en BAC, il a toujours été un « Flic de rue » qui a vécu chaque mot de ce livre.
Il est l’auteur de toutes les photos publiées dans cet ouvrage.

Citation :

« En voyant l’impact dans le mur, j’ai su que ce soir-là, j’étais passé tout près de la mort, mais je n’ai jamais su pourquoi. »

Avis :

«Plus qu’un énième ouvrage sur la Police, c’est une invitation à partager les émotions intimes d’un « flic de rue ». Joies, amitiés, fierté, peur, adrénaline et incompréhension de la machine administrative; chaque page est un morceau du quotidien de ces policiers dont on parle beaucoup sans les connaître  »

Marc Louboutin.

 

 

 

Informations complémentaires

Format(s)

Papier, Epub, Mobi

Nb de pages

222

ISBN Papier

979-10-92981-09-4

ISBN Epub

979-10-92981-10-0

ISBN Mobi

979-10-92981-11-7

Taille des fichiers

Epub : 1.12 Mo / Mobi : 17.1 Mo

Extraits

Extrait au format Mobi

Extrait au format Epub

3 avis pour Flic de rue

  1. Christelle
    5 sur 5

    (client confirmé):

    Sur chaque nouvelle lecture, j’aime avoir toujours plein de petits marque- pages pour pouvoir garder à chaque moment où je le décide, des mots, des phrases que j’ai envie de relire.

    Des instants de lecture que tu veux garder bien au chaud, jalousement mais dont tu n’as qu’une seule envie : les partager quand même. Parce que tu ne sais jamais trop comment tu vas pouvoir toucher quelqu’un d’autre de la même manière et leur donner ainsi l’envie de ressentir la même chose que toi.

    Avec Fred de Mai, j’ai du me fabriquer des marque-pages supplémentaires.

    C’est comme au cinéma . Chaque film fait ressortir des répliques dites  » culte » qui auront marqué les esprits.

    Dans  » Flic de Rue », si je devais ne retenir qu’un seul instant, il serait celui -ci :

     » Ange gardien de la Paix : Je ne sais toujours pas ce qui me pousse encore, après 18 ans . D’où me vient cette motivation, toujours intacte quand le moment vient. Aujourd’hui encore, il y a en moi cette alarme qui résonne dans mes tempes où afflue le sang de mon cœur vaillant, cœur sans peur quand l’injustice agresse avec violence le monde dont je garde la paix. »
    Moi, je sais à présent ,tout comme lui, « pourquoi ».

    Je ne suis pas du métier. J’en connais néanmoins beaucoup autour de moi. Et l’espace de 3 jours, je suis entrée moi aussi dans cette  » Grande Maison » avec Fred De Mai  » et les Autres ». L’impression de vivre ses joies, ses peines, ses rancœurs, ses tristesses avec lui . T’es pas Flic mais tu as envie d’être sa co-équipière pour l’aider, le soutenir et le réconforter.

    Est-ce donc la pudeur de mes amis ou leur côté protecteur vis à vis de moi qui les empêchent de me raconter leur quotidien, leurs angoisses ,leurs peines, leurs tortures ?

    Plus de doutes, oui ,c’est bien ça : Jusqu’au bout, avec conviction et passion, ils « me » protègent.

    Tu reçois ce livre un jeudi , tu te dis que tu vas devoir t’accorder vraiment du temps que tu n’as pas sur ces prochaines semaines pour le découvrir. On est samedi , 2h30 du matin, tu es fatiguée mais tu termines alors que tu faisais tout pour que cela ne s’arrête pas.

    Rarement une lecture ne m’avait autant touchée. Rarement j’ai pleuré sur » du papier ».
    Mon côté sensible plutôt bien étayé et fourni pourrait expliquer tout ça.

    Mais non, cela va au delà de ça. Je suis persuadée que le plus grand des gaillards pourra même avoir sa larme. Persuadée que même le plus « anti -flic » possible ne regardera plus cette profession du même œil et acceptera le plus facilement du monde, la moindre réprimande.

    Rarement une lecture ne m’avait autant touchée. Rarement j’ai pleuré sur » du papier ».
    Un récit bouleversant qui te chamboule et te bouscule.
    Merci néanmoins d’avoir préservé mes yeux souvent embués pour laisser place à des moments de rires ,de sourires face à certains récits plus que cocasses et inimaginables quand tu n’y es pas « pour de vrai ».

    Une plume à la fois sarcastique, émouvante, drôle, ironique, poétique.

    Pour finir comme je l’ai commencé avec l’un de mes petits marque-pages « spéciaux » :
    « Point positif, c’est au cours de l un de mes nombreux trajets entre Lyon et Marseille que j’ai décidé d ‘écrire. »

    Merci « finalement » à cette Grande Maison et ses travers, merci à tes 29 mois de galère car finalement c’est grâce à eux que je peux dire :
     » Merci à toi pour cette magnifique décision ».

  2. Sibou
    5 sur 5

    (client confirmé):

     » A mes Parents…Ils savent pourquoi »..
    La seule lecture de cette phrase dans l’extrait a éveillée ma curiosité; comme un pardon, une confession, une explication.
    Aussitôt acheté, aussitôt terminé.
    Après les premières lignes, impossible de s’en détacher.
    Nous somme plongés dans l’univers de ce personnage.
    Amusant, touchant, et émouvant.
    Cette approche « du flic » dans diverses situations, sans langue de bois.
    Des scènes touchantes que ce soit avec des enfants, ou bien un pauvre sdf.
    Puis le côté sombre de cette administration peu reconnaissante envers ces fonctionnaires.
    Peut-être un mal pour un bien finalement dans ce cas précis; l’auteur est une agréable découverte et son écriture est tout un art.
    Je ne peux que le conseiller, et si d’autres bébés sont en route, et je l’espère, je suis preneuse!
    Merci pour cette édition, ravie une fois de plus.

  3. artigues
    5 sur 5

    (client confirmé):

    Rien à dire. Ma vie au quotidien revisitée. Fred de Mai a les mots que je n’ai pas. Un régal à offrir à ses amis qui ne sont pas de cette « maison » pour en apprécier le vrai quotidien. De la poésie dans ses poèmes mais aussi dans ses photos et dans ses proses.

Ajouter un Avis