Archives du mot-clé roman noir

Damien Ruzé

Damien Ruzé dédicace « Voilà l’aurore »

Notre auteur Damien Ruzé se trouve pour une semaine avec nous dans les locaux de Rouge Sang éditions.

C’est l’occasion rêvée, pour les vrais amateurs de romans noirs, de pouvoir se procurer son excellent livre « Voilà l’aurore » avec une dédicace personnalisée de l’auteur.

Vous hésitez encore ? Voilà quelques critiques de « Voilà l’aurore » :

« un défilé de ravagés comme on les aime. Un bouquin dont on a hâte de découvrir la fin mais qui nous fait dire lorsqu’on y parvient : Merde, déjà terminé ! » Jean-Claude Massart. Lecteur.

« Un livre à recommander d’urgence à ceux qui ont horreur de s’emmerder et qui ont du souffle. Des malfrats ? Y en a. Des belles bagnoles ? Y en a. Des jolies gueuses ? Y en a. Des fumiers de la pire espèce ? Y en a. Des rebondissements ? Y en a. Du Noir donc. Pas comme les autres, c’est sûr. Mais si tous les auteurs faisaient la même chose hein ?, je ne vous fais pas de dessin… Du Noir donc. Mais serré, très serré… et diablement efficace. » Patrice Dauthie. Lecteur.

 » Vous avez intérêt à avoir du souffle avant d’entamer cette course poursuite après nulle part, ce bon roman sait où il vous emmène et ça va vite ! «  Blog « Black Novel »

« Singulier, saisissant, déroutant, étourdissant, VOILÀ L’AURORE de Damien Ruzé est un mélange détonant et audacieux. Une lecture hors normes dans laquelle je me suis furieusement et plaisamment laissée embarquer » Blog « le Noir émoi »

« Voilà l’aurore est carrément haletant. Phrases courtes et ciselées. Maîtrise de l’argot sans que ça ne sonne faux. Intrigues entremêlées. Ambiance glauque. Attachement aux personnages. Comme un parfum de Pulp Fiction de Tarantino. » Cyber-magazine niçois « La Griotte ».

Et pour en savoir plus sur ce livre, et le commander, il suffit de cliquer sur la couverture ci-dessous :

Voila-l-aurore-couverture

FRAIS DE PORT OFFERTS :  « Voilà l’aurore » est également disponible dans notre pack « Spécial Police » (cliquez sur le lien pour accéder à l’offre) comprenant « Métier de chien » qui vous sera également dédicacé par Marc Louboutin, soit deux livres dédicacés sur les quatre de cette promotion.

Vous pourrez aussi choisir, toujours durant la durée de son séjour, de vous faire dédicacer « Voilà l’aurore » proposé – toujours avec les frais postaux offerts – dans les packs « .357 Magnum » et « .38 Spécial ».

 

 

voilà l'aurore bandeau site

Le chroniqueur Psycho-Pat aime « Voilà L’aurore »

Beau coup de cœur pour « Voilà l’aurore » de Damien Ruzé dans le webzine quatresansquatre.com

Extrait :

« Pour l’académie française, c’est râpé, mais je suis sûr que l’auteur s’en tape grave. Il a l’art et la manière de torturer les substantifs, adjectifs et verbes pour leur faire cracher tout ce qu’ils ont dans le ventre, pour imposer l’image plutôt que la décrire, pour asséner plutôt que divertir. Quitte à tout foutre en l’air, autant le faire correctement, avec rudesse, mais en pesant chaque terme, pour un maximum d’efficacité, c’est une des réussites de Voilà l’aurore.«  (cliquez sur le texte pour accéder à la chronique entière)

Et pour en savoir plus sur « Voilà l’aurore », c’est en cliquant sur la couverture ci-dessous :

Voila-l-aurore-couverture

 

 

voilà l'aurore bandeau site

« Voilà l’aurore » vu par Loley sur Zonelivre.fr

Merci à  Loley, pour cette longue critique de « Voilà l’aurore » de Damien Ruzé, parue sur zonelivre.fr

Et félicitations à elle pour l’ouverture de son propre blog de lecture : « le shoot de Loley » (cliquez pour y accéder)

Extraits de sa chronique :

 « La fatigue s’écoule sur elle comme les milliers de tonnes de gravats d’un immeuble dynamité. Ciment substitué au sang dans le network de ses veines. Prise rapide. Fulgurante. » Je pense avoir affaire à un poète du noir avec des phrases percutantes.

L’action est suffocante, difficile de reprendre son souffle par moment, certaines scènes sont justes apocalyptiques et horribles pour le plus grand plaisir des lecteurs en recherche de sensations fortes et sanglantes. » (cliquez sur le texte pour lire la chronique en entier)

Toutes les informations sur ce livre sont disponibles en cliquant sur la couverture ci-dessous :

Voila-l-aurore-couverture

bigouden TV

Reportage : « Ils éditent en Rouge Sang… »

Merci à l’équipe de « BigoudenTv » d’être venue nous visiter. Grâce à eux, vous allez tout savoir sur « Route Sang éditions », à la fois en images et avec un long article sur notre maison d’édition.

« C’est au Guilvinec, pas bien loin du port, de son phare et de ses bateaux qu’est nichée leur maison : on y est accueilli par une jeune femme charmante, aux yeux rieurs et par son conjoint-associé, au regard franc et direct, à la poignée de main ferme qui se fait visiblement une idée rapide du visiteur d’un jour. Les inscriptions sur leurs pulls  finissent de planter le décor : pour elle « La Boss la plus rock ! » , pour lui  « Parle à mon colt, ma tête est malade ».  Ambiance assurée. Ici, on travaille sérieusement, sans se prendre au sérieux : bienvenue chez Rouge Sang éditions !«  (cliquez sur le lien pour lire l’article et visionner le reportage)

voilà l'aurore bandeau site

« Voilà l’aurore » est un O.L.N.I. !

Et c’est Maud, une des lectrices de ce roman noir qui l’écrit à propos de « Voilà l’aurore » de Damien Ruzé :

« Voilà l’aurore. Un véritable O.L.N.I (Objet Littéraire Non Identifié). Une claque . Une écriture originale, saccadée, qui donne un rythme effréné à ce thriller.
J’avoue que j’avais un peu d’appréhension du fait de l’absence de dialogue, mais la construction, le style fait qu’il n’y a aucun temps morts. C’est vrai qu’il faut passer le cap des cinquante premières pages pour vraiment rentrer dans l’univers et prendre le rythme, mais ça vaut vraiment le coup.
La façon dont Damien Ruzé nous décrit les lieux, les personnages ; le vocabulaire qu’il utilise et notamment l’argot très présent, m’a fait penser à l’univers de Monsieur Audiard.
Une très belle découverte, qui change des récits conventionnels. »

Pour en savoir plus sur ce livre, il suffit de cliquer sur la couverture ci-dessous :

Voila-l-aurore-couverture

 

salon de neuilly plaisance

Damien Ruzé en « week-end noir » à Neuilly-Plaisance.

Ce 12ème salon du livre policier de Neuilly-Plaisance se déroulera les 5 et 6 avril 2014 et  Voila-l-aurore-couvertureDamien Ruzé fait partie des 38 auteurs invités.

Damien Ruzé

Il y dédicacera ses deux romans actuellement en vente : « Fin d’Amérique » (éditions Krakoen) et évidement son roman noir paru chez Rouge Sang éditions : « Voilà l’aurore » que vous pouvez découvrir ici en cliquant sur ce lien.

L’adresse de la rencontre :

Salle des fêtes. 11, Avenue Foch, Neuilly-Plaisance, 93360 France
Cliquez pour accéder au plan interactif
Cliquez pour accéder au plan interactif
Visuel de couverture : ©Mirabelle Ruzé & Jean-Christophe Menanteau

Voilà l’aurore couleur griotte.

Voici une jolie critique de « Voilà l’aurore » de Damien Ruzé parue hier soir dans le city mag impertinent « La Griotte » à la devise rigolote : « Niçoise ni soumise ».

La griotte

 

« Voilà l’aurore est carrément haletant. Phrases courtes et ciselées. Maîtrise de l’argot sans que ça ne sonne faux. Intrigues entremêlées. Ambiance glauque. Attachement aux personnages. Comme un parfum de Pulp Fiction de Tarantino. » Cliquez sur le lien pour lire la chronique en entier.

Merci pour le clin d’œil au chausseur éponyme du directeur de collections. Il est complet en mentionnant qu’Estelle Taburiaux, l’éditrice, collectionneuse presque compulsive et amoureuse des souliers de qualité, possède 137 paires de chaussures.

En savoir plus sur « Voilà l’aurore » et ses critiques de lecteurs ? Il vous suffit de cliquer sur ce lien et d’aller dans la rubriques « Avis ».

 

(c) Jean-Christophe Menanteau.

« Voilà l’aurore » : pas de tromperie sur la marchandise pour « Le noir émoi »

Merci beaucoup à Carine Boulay de cette jolie chronique sur son blog « Le Noir émoi ».

le noir emoi

« Singulier, saisissant, déroutant, étourdissant, VOILÀ L’AURORE de Damien Ruzé est un mélange détonant et audacieux. Une lecture hors normes dans laquelle je me suis furieusement et plaisamment laissée embarquer. » (cliquez sur la phrase pour lire la chronique en entier)

Cliquez sur « Voilà l’aurore »  pour avoir accès au livre et aux autres avis.

Image de une : (c) Jean-Christophe Menanteau.

édition de polars

Travailler dans le « Noir » rend heureux !

La preuve : cette photo de la directrice de « Rouge Sang éditions », Estelle Taburiaux, réalisée lors d’une séance de prises de vue pour un prochain article dans la presse économique finistérienne.

le « Noir » c’est la vie… A vous de nous rejoindre !

Et à très vite pour le calendrier de nos prochaines sorties.

 

car-jacking-is-not-a-sport jpg

« Voilà l’aurore » : du Noir serré. Très serré.

Très belle critique, argumentée, de Patrice Dauthie,  après sa lecture du roman noir « Voilà l’aurore ».  Merci à lui.

Voila-l-aurore-couverture
cliquez sur l’image pour accéder au livre

« Un scénario comme celui-là, n’importe quel auteur en aurait tiré 500 pages. Pas Damien. Avant de commencer, il faut partir d’un postulat : les codes et les règles, en matière de littérature, sont fixés pour les autres, pas pour lui. Dans certaines feuilles, ne cherchez pas la trilogie « sujet, verbe, complément ». Il s’en fout. On est dans l’écriture du ressenti immédiat, du visuel, du tactile… Dans d’autres passages, il les applique pourtant, les règles, avec bien plus de maestria que certains auteurs de « blanc ». Un peu comme dans son « Fin d’Amérique ». Ce livre est un accélérateur de particules, on a parfois envie de crier à l’auteur, à cet amoureux des belles mécaniques : « C’est comment qu’on freine ? » comme le grand Bashung. Et tout à coup, il trouve la pédale de frein le bougre, et là, on se trouve con comme un éjaculateur précoce. C’est beau, c’est bien… mais ça passe vite, beaucoup trop vite. Surtout pour un contemplatif comme moi, qui aime rétrograder dans la digression. Pas pour allonger la sauce, mais pour souffler un peu. Un livre à recommander d’urgence à ceux qui ont horreur de s’emmerder et qui ont du souffle. Des malfrats ? Y en a. Des belles bagnoles ? Y en a. Des jolies gueuses ? Y en a. Des fumiers de la pire espèce ? Y en a. Des rebondissements ? Y en a. Du Noir donc. Pas comme les autres, c’est sûr. Mais si tous les auteurs faisaient la même chose hein ?, je ne vous fais pas de dessin… Du Noir donc. Mais serré, très serré… et diablement efficace. «